FaLang translation system by Faboba

Musée Ethnographique

Un lieu qui célèbre la rencontre des cultures

Musée Ethnographique

Partager  

Riche en surprises, il dévoile la diversité de la pensée et des modes de vie sur la terre

La Collection kayapó

C'est la plus récente des collections importantes du musée. Elle est due à la passion anthropologique et humaine du P. Renato Trevisan qui a eu le bonheur de vivre et de travailler au sein de cette minuscule peuplade de l’Amazonie, au nord du Brésil.
La collection se compose d’ornements spectaculaires en plumage d’oiseaux, art dont ce peuple est un spécialiste universellement reconnu. Elle comprend également, des armes (lances et flèches), des ustensiles domestiques, en bois ou en paille, les Kayapós n’ayant jamais travaillé le fer et la terre cuite.
La collection est constituée d’environ 500 pièces ce qui fait du musée ethnographique de Parme l’un des principaux centres en Europe de regroupement de produits élaborés par ce peuple.

Le grand diadème Krôkrôk-tire

Le grand diadème Krôkrôk-tire

Flèches Kruwa

Flèches Kruwa

Diadème Me-àkkà Pari

Diadème Me-àkkà Pari

Hochet Ngô-kon

Hochet Ngô-kon

Peigne Pin-djwa

Peigne Pin-djwa

Bracelets Me-wôre-kà

Bracelets Me-wôre-kà

La Collection Africaine


Pour un musée ethnographique, il ne s’agit pas tellement d’exhiber des pièces rares ou spectaculaires. En réalité, la collection existante dans le musée, particulièrement riche pour les tribus du Congo Oriental, veut présenter une société très proche du mystère, des forces de la nature, du sens profond de la vie, très éloignée de la perception du monde européen.
Cela constitue une invitation à redécouvrir des valeurs que notre société contemporaine s’évertue à mettre en danger.

La Collection Chinoise

Il s’agit de la section la plus ancienne, celle qui a joui d’une attention toute particulière dès la création du musée. Cette section a vu le jour dans les années 1900 et elle demeure un témoignage saisissant de l’extraordinaire culture du peuple chinois dont elle documente l’art, la vie, les coutumes, telles qu’elles se présentaient au début du XXe siècle.
Le fait d’avoir songé à la création de ce musée, qui se voulait "ethnographique" comme tous les musées de cette période, nous permet, d’une part, d'étudier une sorte de reportage photographique d’une société donnée, à une époque donnée, et de saisir, par ailleurs, le génie et la poussée vers le progrès du peuple auquel il se réfère.
Nous observons les solutions intelligentes mises en oeuvre par ce peuple à un moment donné de son histoire pour résoudre les problèmes de la vie courante dans le contexte social où il vivait et nous ne pouvons qu’admirer sa puissante vitalité, son génie et son dynamisme qui l’ont conduit au succès qu’il connaît de nos jours.


Les 18 Luohan traversent la mer

Les 18 Luohan traversent la mer

Pot d'eau

Pot d'eau

Instrument à vent (suona)

Instrument à vent (suona)

Meubles de maison

Meubles de maison

Les tablettes des ancêtres

Les tablettes des ancêtres

Ornement de mariée

Ornement de mariée